Portrait de vigneron-ne

Louis Barruol, aux avant-postes du goût

  • par

J’ai eu la chance d’être invitée par Louis Barruol du Château de Saint Cosme à Gigondas au Sot l’y Laisse, restaurant du 11ème arrondissement où officie un couple de Japonais, Eiji et Akiko Doihara. Quoi de plus logique – et de plus courageux – pour un ancien cuisinier de chez Bocuse à Tokyo que de venir pratiquer l’art de Brillat-Savarin dans sa patrie d’origine, la France ? Car ici pas de cuisine fusion ou d’épure japonaise : le décor, les produits et les techniques sont bien français. Et le chef a retenu la leçon de M. Paul : il maîtrise les fondamentaux, la sainte trinité que sont des produits de qualité, des assaisonnements justes et des cuissons maîtrisées. Tout juste pourrait-on attribuer à l’extrême attention portée à la satisfaction du client un accent nippon.  Au programme des réjouissances : un menu qui accorde mets et vieux millésimes du Poste, une parcelle du domaine. Ce lieu-dit possède une histoire singulière : les preuves de son existence remontent… Lire la suite »Louis Barruol, aux avant-postes du goût